Man/ Dr Tia André aux jeunes de la commune : « Pour la CNI, prenez vos responsabilités… »

Temps de lecture : 3 minutes

L’ancien maire de la commune de Man, par ailleurs député de la même circonscription a eu une rencontre avec les jeunes de la commune ce samedi 22 février à Zélé, dans le cadre de ses rencontres d’échange de vœux avec les couches sociale de la ville. La question de l’identification des populations était au centre des débats entre lui et ses hôtes. Il leur a demandé de prendre leurs responsabilités quand il s’agit d’établir leurs documents administratifs et ne pas toujours compter sur les politiques.

La question du renouvellement des cartes nationales d’identité, (CNI) de plus de 11 millions d’ivoiriens focalise l’actualité nationale. Et face aux jeunes de la commune de Man, le député Tia André a déploré le refus du gouvernement d’accepter la gratuité de ce document administratif pour cette vaste opération de renouvellement des cartes d’identité. Mais cela ne doit pas d’après lui être un obstacle pour les jeunes et surtout les nouveaux majeurs d’avoir leurs CNI. « Un jeune responsable c’est celui qui doit avant tout compter sur lui-même pour établir ses documents administratifs. C’est celui qui sait se faire respecter en étant en règle vis-à-vis  de la loi et de l’administration. C’est pourquoi je vous invite à ne pas toujours compter sur les hommes politiques que nous sommes pour construire votre vie, et votre avenir. Vous devez prendre vos responsabilités en allant établir vous-même vos pièces d’identité. Cela vous permettra de circuler librement, de garantir votre indépendance et votre autonomie », a conseillé l’élu.  Poursuivant, il a exhorté ses hôtes à se mobiliser pour prendre d’assaut les centres d’enrôlement pour se faire établir les Cni. Car dit-il, « si vous aspirez à un changement, c’est maintenant que ça commence. Vous devez pouvoir avoir vos documents et choisir les candidats de votre choix. Ne laissez pas les autres choisir à votre place ».

L’ancien maire a mis les jeunes de sa commune en mission pour sensibiliser leurs camarades non seulement à prendre au sérieux l’identification mais surtout à être des messagers de la paix et de la cohésion sociale. « Vous devez parcourir toutes les localités de la commune pour parler à vos camarades, leurs dire de ne jamais céder aux provocations, de bannir la violence en eux et de refuser de suivre les politiciens qui veulent vous utiliser pour mener des combat qui vous seront préjudiciables. Soyez vous-même. Soyez des acteurs de la non-violence. Et surtout faites-vous identifiés et enregistrés sur la liste électorale », a-t-il exhorté. André Tia a souligné que les indigents parmi les jeunes pourront bénéficier d’appui financier pour l’établissement de leurs Cni.

 Pour terminer, il a rappelé aux jeunes son nouveau choix politique marqué par son adhésion au Pdci et dans la grande famille de l’opposition, où les défis à relever sont encore énormes.

Les messages du député ont été bien reçus par les jeunes. Ils ont décidé d’investir le terrain pour sensibiliser leur camarade à l’établissement des Cni et prêcher la paix. « Nous sommes conscients de l’importance des cartes d’identité. C’est pourquoi nous avons décidé depuis quelques temps de sensibiliser nos camarades à l’établissement de leurs pièces d’identité. En plus de façon générale, ce sont les jeunes qui donnent leurs poitrines pour positionner les hommes politiques, oubliant que nous sommes l’avenir du pays. C’est pourquoi nous allons parcourir toutes les contrées de la commune pour sensibiliser nos camarades à la non-violence. Nous estimons que la politique ce n’est pas la guerre », a déclaré le président de la jeunesse communale de Man, Gonin Tia Abel.  

Une semaine avant c’est le maire de la commune Aboubacar Fofana qui a échangé ses vœux avec les jeunes autour d’un repas.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *