Tonkpi/ Diomandé Wilich, Coordonnateur de la jeunesse RHDP : « Nous allons battre l’opposition sans l’affronter sur le terrain »

Temps de lecture : 2 minutes

La jeunesse régionale du rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix entend battre l’opposition politique ivoirienne par les idées, le bilan de son candidat et le travail efficace sur le terrain. C’est ce qui ressort de l’entretien que son président Diomandé Wilich a accordé à Man-ville.net.

Diomadé Wilich Lacine, président régional de la   jeunesse Rhdp du Tonkpi se présente comme un artisan de paix. Selon lui la jeunesse du Rhpd est bien organisée pour mieux investir le terrain afin de garantir une large victoire à Alassane Ouattara. « Nous sommes bien structurés et chaque délégué départemental a une circonscription bien déterminée, et nous irons vers nos parents, nous connaissons nos électeurs. Nous allons les encadrer pour que le vote se passe bien en faveur de notre candidat », a-t-il indiqué.

Selon lui, les jeunes sont déjà à la tâche pour amener les parents à retirer leurs cartes d’électeur et suivre les formations données au quotidien sur le vote utile du candidat Alassane Ouattara. Les jeunes Houphouëtistes entendent mener toutes ces actions dans le dialogue, la sensibilisation pour un climat  de paix.

« Nous n’allons pas céder aux provocations de la jeunesse de l’opposition. Nous allons, face à la violence opposer le dialogue et la sensibilisation. Cette opposition nous allons la battre sans l’affronter sur le terrain parce que notre candidat a un bilan très favorable. Ce que ceux de l’opposition n’ont pas. Nous sommes des hommes et des femmes de paix et de dialogue, donc la haine et la violence ne font pas partie de notre quotidien. Nous n’allons pas accepter de les affronter dans leur boycott actif ou désobéissance civile parce que les forces de l’ordre sont là pour ça. Il feront le travail qui leur est dévolu pour que nous partions à ces élections dans la paix et la tranquillité », a souligné Diomandé Wilich.

Selon lui, la jeunesse est outillée pour faire le travail qui lui revient et n’entend pas se laisser distraire. « Nos coordonnateurs régionaux que sont les ministres Konaté Sidiki, Albert Flindé et notre papa Blon Blaise sont en train de nous donner les moyens pour descendre sur le terrain. Nous n’avons pas le droit de les décevoir. Nous irons faire le travail proprement pour leur donner un résultat dont ils seront fiers », a-t-il soutenu. En plus, le jeune leader de la jeunesse des Houphouetistes entend poursuivre les actions pour maintenir un climat de paix dans la région de sorte qu’au lendemain des élections, les populations puissent vaquer tranquillement à leurs occupations. « La violence ne passera pas par nous », a-t-il conclu.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *