Prévenir les conflits communautaires: association des cinquantenaires à Man

Temps de lecture : < 1 minutes

Par Achille KPAN /En assemblée générale élective le 6 mai 2018 dans la capitale du Tonkpi, l’association des cinquantenaires de Man (ACM) vient de porter à sa tête l’enseignant Bernard Blésson.

Ce groupement qui revendique déjà 62 membres depuis sa création en juillet 2017, veut se donner les moyens afin de partager l’expérience acquise au sein de la société. Ces travailleurs dont l’âge varie entre 50 et 59 ans, donc cinquantenaire, en plus de l’entraide entre membre dans le bonheur comme dans le malheur, qui est un pan essentiel de la création du groupe, l’association des cinquantenaire de Man veut à sa manière contribuer ardemment à cohésion sociale par la prévention des conflits communautaires dans la ville de Man. Sans exception religieuse ou ethnique a souligné Blésson Bernard, l’ACM, accueille tous les travailleurs privés comme publics. « Mais à condition que ton âge sois dans la fourchette de 50 à 59 ans » a t-il précisé.

Informant l’opinion que l’association présentera très bientôt le bureau aux autorités locales, le président Blésson a rassuré qu’il mènera à bien la mission des personnes très averties qu’il dirige. Concernant le premier projet, l’association compte se suivre des dossiers des membres qui attendront l’année prochaine 60 ans au niveau de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *