Man / Les élèves du public délogent leurs amis du privé, la grogne de certains apprenants

Temps de lecture : 2 minutes

La reprise des cours prévue pour ce lundi 28 janvier n’a pas eu lieu après la grève de 72 heures déclenchée la semaine dernière. Les enseignants des lycées et collèges publics ont remis le couvert ce lundi matin.

Les portes des établissements secondaires sont encore restés fermés ce lundi

Plusieurs élèves ont du rebrousser chemin ce matin en se rendant aux cours: » « En arrivant aux cours j’ai vu mes amis qui s’organisaient pour aller déloger nos camarades des établissements privés parce que nos professeurs étaient encore en grève», explique Doumbia Souleymane élève en classe de 3ème au lycée moderne 2 de Man.

Ces élèves du lycée moderne 2 pour protester contre cette énième grève des enseignants s’en sont donc pris à leurs camarades du collège Gueu Pascal ensuite des collèges catholique Saint martyr de l’Ouganda (Csmo) et Jean de Lamenais qui ont fini par arrêter les cours. Les responsables du Collège Saint Henry de Osso informés de ce qui se passe ont préféré libéré leurs élèves afin éviter d’éventuels affrontements.

L’inquiétude des élèves

Cette situation inquiète de plus en plus les élèves qui ne comprennent pas pourquoi leurs professeurs les sacrifient sur l’autel de leurs intérêts. Doua Nadia, élève en terminale A, au lycée moderne 2 s’interroge sur leur sort.  « Grèves par ci, grèves par là. Nous sommes pris au milieu de cette guerre entre nos professeurs et la tutelle. Pour nous qui sommes en classe d’examen ça nous pénalise et met en retard sur le programme. Sachant que  La date des examens ne sera pas prorogée », déplore t-elle.

Si pour les élèves des lycées, cette situation est des plus déplorables pour les élèves du privé c’est encore deux fois plus.  « Nos professeurs ne sont pas concernés par cette grève. Pourquoi sommes nous obligés de subir tout ça. Notre scolarité coûte très chère. Qu’on  trouve une solution à ce problème. Nous on ne sortira plus pour leur faire plaisir. S’ils viennent encore pour nous déloger on va résister et on ne sortira pas », menace Koné, éleve au Collège Jean de la menais.

Pour rappel, la grève des professeurs a démarré depuis le mardi 22 janvier dernier. Ils réclament une revalorisation salariale, et le paiement des primes de correction ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vies et de travail.

Doumbia Seydou Badian 

Loading

Partager, c'est aimer!

One Reply to “Man / Les élèves du public délogent leurs amis du privé, la grogne de certains apprenants”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *