Reprise des cours au public : ce qui s’est passé dans la région du Tonkpi lundi

Temps de lecture : 2 minutes

Dans la capitale régionale du Tonkpi, les élevés se sont rendus à l’école dans la matinée. Mais très vite, ils ont été priés par des enseignants grévistes de rentrer chez eux.

« Dès notre arrivée à l’école, des professeurs nous ont approché pour nous demander de retourner à la maisons pour revenir le lundi prochain. Selon eux la déclaration qui a été faite hier à la télévision n’engage que les auteurs. Et que les négociations se poursuivent. Aucune solution n’a été trouvée à la grève en cours », nous renseigne JK, élève au lycée municipal Jacket Florent de Man.

 Au collège jeune fille Dominique Ouattara de Man, les cours se sont déroulés normalement jusqu’à ce que des enseignants grévistes partent déloger les élèves et leurs maîtres. C’est aussi le cas du lycée moderne de Man ou des syndicalistes ont purement et simplement empêché le déroulement des  cours dès 8 heures. Et la présence des forces de police ne les a pas inquiété.

Les écoles primaires publiques de la ville sont restées fermées. Les enfants qui se sont rendus dans leurs établissements respectifs sont vite retournés à la maison. Les instituteurs n’ont pas répondu à l’appel de Kandia Camara.

  A Biankouma, le lycée a tenté de reprendre les cours, mais les choses ne se sont pas déroulées comme souhaité par le gouvernement. Dès 8 heures, les élèves sont retournés chez eux.  Il en est de même pour le primaire où les portes sont restées fermées.

A Danané, le préfet du département de la ville s’est lui-même rendu au lycée moderne pour sensibiliser les enseignants et les élèves pour une reprise effective. Mais le problème, c’est que les enseignants étaient présents mais nombreux sont les élèves qui sont encore en congé forcé dans leurs villages respectifs. « Ici, à Danané, les cours ont effectivement repris dans les établissement secondaire. Le préfet Diarra Karim Lui-même a engagé les négociations avec les grévistes qui ont accepté de suspendre la grève pour deux semaines. Donc les cours ont repris timidement. Cependant dans les écoles primaires, c’est toujours le statut quo », nous informe une source proche de l’éducation nationale surplace dans la cité du Nimba. Il en est de même pour Mahapleu où les cours se déroulent bien au collège moderne.

Dans des villes comme Zouanhounien, Sangouiné et Sipilou les cours se déroulent comme souhaités. Dans ces localités les écoles primaires et les établissements secondaires ont repris les cours. A Zouanhounien par exemple, les cours n’ont pas connu d’interruption au lycée moderne Koui Mamadou, selon le proviseur Bamba Moustapha. « Ici nous avons même des devoirs qui sont programmés pour cet après-midi », nous renseigne-t-il par téléphone. 

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *