Man/ Quartier San-Pedro : Ces tas d’ordures qui provoquent des accidents

Temps de lecture : 2 minutes

La voie internationale qui relie Man à Odienné frontière Mali au niveau du quartier Doyagouiné 2 entre le sous-quartier San-pédro et le Centre médical communautaire du mouvement des Focolary est devenue un véritable danger public. Les populations riveraines ont fait des abords de cette route internationale un dépotoir sauvage. Provocant de façon récurrente des accidents de la circulation.

Pas plus que mercredi 08 juillet, deux gamins qui fouillaient dans ces ordures à un endroit où la chaussée est occupée par des ordures se sont fait percutés par un camion qui roulait à vive allure sur la route. Selon les témoins, les deux enfants présentaient des blessures graves et ont été conduits au centre médical communautaire située à environ 300 mètre du lieu d’accident. « Ces enfants sont arrivés ici dans un état grave. L’un était évanoui et l’autre présentait des blessures graves sur le visage. Nous avons immédiatement ordonné leur évacuation au Centre hospitalier régional de Man pour une meilleure prise en charge », nous renseigne un membre du corps médical.

Selon Koné Lakoun, Directeur du Centre médical, cette zone est dangereuse du fait du rétrécissement de la chaussée. A cela s’ajoute les dépôts sauvages d’ordures qui obstruent le trottoir   obligeant les piétons et les motocyclistes à emprunter la même chaussée rétrécie. « A cet  endroit, les accidents sont récurrents. J’ai même perdu mon fils qui circulait à moto il y a quelques années de cela. Il faut que quelque chose soit faite pour libérer cette voie et si possible élargir la chaussée », souligne-t-il.

Dans nos publications du 06 juillet 2020, nous avons relevé les efforts de la mairie dans le traitement des ordures ménagères. Mais malgré cela, plusieurs espaces de la ville demeurent occupés par ces dépôts sauvages. C’est le lieu d’interpeller les services techniques de la mairie de Man afin que quelque chose soit fait dans l’urgence pour éviter d’autres drames à cet endroit pourtant très fréquenté par les usagers de la route.  

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *