Danané/ Défis émergents de l’intégration sous-régionale : La CEDEAO consulte la population

Temps de lecture : 2 minutes

La communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) a procédé au lancement des ateliers de consultations nationales pour l’élaboration de la vision post 2020.

La commune de Danané dans la région du Tonkpi, ville frontalière avec la Guinée et le Liberia, a abrité la 3ème étape desdites consultations du 20 au 23 Août à la préfecture.

Cette consultation placée sous l’égide du ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur a vu la participation des leaders d’opinions, femmes et jeunes, du secteur privé, acteurs étatiques et les médias.

Selon Folquet Sandra, Directrice de la Cellule nationale de la Cedeao, ces consultations s’inscrivent dans la vison à long terme élaboré en 2007 qui vise à créer une région sans frontières, pacifique prospère et cohérente, reposant sur la bonne gouvernance, où la population peut accéder à ces énormes ressources et les exploiter à travers la création d’opportunités pour le développement durable et la préservation de l’environnement.

Cette consultation a pour objectif de s’assurer que la vision post 2020 de la Cedeao reflète les besoins et les aspirations des africains de l’Ouest notamment celles de la Côte d’Ivoire. «Il s’agira de recueillir les perceptions et les opinions des intervenants relativement au processus d’intégration régionale et la contribution de la Cedeao au profit des populations et du développement sous-régional, les réalisations de la Cedeao et les défis émergents de la région qui doivent être relevés dans la vision post-2020», a-t-elle précisé.

Au nom du ministre de l’Intégration et des Ivoiriens de l’extérieur, Gbato Félicien chef de cabinet, a salué cette activité qui selon lui, favorisera une meilleure appropriation des activités de l’intégration africaine. « La Cedeao se rapproche véritablement des peuples. Elle est passé de la Cedeao des états à la Cedeao des populations. Elle aspire désormais à une vie plus communautaire. Ces consultations se font dans les villes frontalières pour leur permettre une intégration sous régionale plus efficiente et le développement de ces localités frontalières», a-t-il déclaré.

Aussi, a-t-il égrené certaines activités en cours au ministère de l’intégration. Il s’agit du port sec de Ferkessedougou, de l’organisation de la diaspora ivoirienne et le projet Nimba qui vise à impliquer les populations de Côte d’Ivoire, Liberia et Guinée.

Les résultats de ces différentes consultations seront présentées le 28 août prochain à Yamoussoukro, précise-t-on. C’est après Ferkessedougou et Abengourou que Danané a abrité cette consultation.

Doumbia Seydou Badian

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *